Mission Bénin 2015 : appui au parc du W.

Compte rendu de la mission de l’automne 2015. Parc du W.

Par Sylvie

MILLE TRACES PARC DU W 2015

Premier compte rendu rapide de la mission 28/04/2015

Une équipe composée de Fabrice Capizzano, Frédéric Pecot, Bernadette Sévère, Guillaume Ruth et Laure Ruth, est partie du 10 au 24 avril 2015 vers l’Afrique de l’Ouest, pour faire un état des lieux de la protection de la nature de la lutte anti braconnage dans le parc du W et pour préparer un partenariat avec l’Auberge des chutes de Koudou (Eco volontariat, écotourisme…). Ce parc naturel national est situé sur 3 pays : le Niger, le Burkina Faso et le Bénin.

Moussa, Abga et Julien : dotation aux Chutes de Koudou. Parc W Bénin

Bernadette, Laure, Fabrice, Abga, Fréderique, Guillaume, Julien et Moussa : dotation aux Chutes de Koudou. Parc W Bénin

Nous arrivons au Niger le 11 avril et sommes accueillis par Moussa (Prince béninois et co-gérant de l’Auberge de Koudou, Bénin) Julien (Français, co-gérant de l’Auberge de Koudou) et Abga (Prince burkinabé et gérant de l’Auberge du Point Triple, Burkina). Sur la route à l’occasion d’une première panne, nous rencontrons Hama : guide touristique que l’équipe MT avait rencontré en 2008 ; il savait qu’on devait arriver et était très content de nous voir, par la suite nous avons pu nous entretenir avec lui. Il salue bien toute l’équipe MT et ceux qu’il avait rencontré précédemment.

Nous dormons aux Cases de la Tapoa pour pouvoir rencontrer le lendemain le conservateur de la faune du Niger. Il est impatient de nous rencontrer et nous dit qu’il est preneur de tout appui pour la conservation. Nous établissons avec lui l’état des lieux de ses moyens pour la surveillance du parc et la lutte anti-braconnage

Péma et les gardes. Dotation au Parc du W Burkina Faso

Péma Bado et son équipe de forestiers. Dotation au Parc du W Burkina Faso

Nous partons vers le Point Triple où nous attendent Péma (chef poste du centre forestier de Kabougou, Burkina) et son équipe pour la réception du matériel amené par l’équipe en avion : 15 paires de chaussures, 15 équipements militaires ; 5 tentes, 5 paires de jumelles… en tout 100 kg d’équipement pour favoriser la lutte anti braconnage ! L’équipe des forestiers est ravie et Péma insiste pour qu’on rencontre le conservateur du Burkina Faso. Plus tard nous rencontrons Youssouf, le conservateur, qui est un homme de terrain très engagé et extrêmement motivé par l’amélioration de la surveillance, il serait très important de continuer à appuyer son équipe. Il est constaté une augmentation du braconnage de l’éléphant (+ de 24 éléphants tués depuis le début 2015).

Mare P57 Burkina, Youssouf et Péma

Mare P57 Burkina, Youssouf et Péma

Un des 5 sacs amenés par l’équipe était rempli de matériel pour les Chutes de Koudou : chaussures, treillis, 1 radio (base), 1 radio pour véhicule et 2 radios portatives, 2 pièges photos pour le séjour MT… Moussa et Julien remercient énormément l’ensemble des bénévoles récupérateurs !

Nous rencontrons aux Chutes de Koudou le conservateur du Bénin. Théophile, le conservateur, nous a écouté et semblait preneur de l’appui de l’association.

Etat des lieux des besoins au parc du W :

Conflits hommes/faune : braconnage, pâturage illégal ; besoin de renforcement des capacités : formations (guidage, juridique, promotionnel) ; véhicules ; moyens de communication ;  paquetage militaire ; peu de point d’eau permanents, nécessité de panneaux solaires pour remplacer les générateurs aux stations de pompage pour la boisson des patrouilleurs et pour l’alimentation des mares ; miradors et aires de pique-nique à créer pour favoriser le tourisme de vision…

hippopotame aux Chutes de Koudou

hippopotame aux Chutes de Koudou

Nous sommes en permanence accompagnés de Moussa, Abga, Julien et Vincent (jeune naturaliste ami de Julien) qui sont des personnes extraordinaires, d’une motivation et d’une détermination hors norme ! Que du bonheur d’être avec eux, ils nous ont reçus comme des rois et comptent énormément sur l’association mille traces pour les accompagner. Autour de leurs auberges et dans un rayon de 10 km, on a pu constater un lieu ressource pour toute la faune, plus abondante et avec une distance de fuite bien moindre que plus loin dans le parc. Et ce juste grâce à leur présence permanente sur les sites et à leurs patrouilles quotidiennes.

Restons unis à leurs côtés, et la faune du parc W en ressentira immédiatement les effets positifs.

L.S, chef de la mission Bénin 2015.

DSC07191 DSC07087

Départ de la mission Bénin 2015 le 10/04/2015 de la Chapelle en Vercors

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Par l’entremise d’un adhérent de MT, Julien Chevillot a pris contact avec Mille Traces à l’automne 2013 pour présenter son projet et savoir si l’association serait partante pour un accompagnement dans cette aventure. Le projet de Julien consiste à rénover une auberge, qui remplace un ancien campement, située aux chutes de Koudou de la rivière Mekrou au Bénin à l’entrée du parc du W. Ceci dans le but de lutter contre le braconnage, de travailler à la conservation des grands carnivores et de faire de l’auberge un réel pôle pour la conservation du W. Il faut savoir que le parc national du W est le dernier vaste refuge pour la faune sauvage de l’Afrique de l’Ouest. Forte de 20 ans d’expérience de guidage naturaliste et d’appui à la gestion des aires protégées en Afrique, Mille Traces a décidé d’accompagner Julien et Moussa dans des actions concrètes de protection et de conservation de la nature.

Auberge des Chutes de Koudou

Auberge des Chutes de Koudou

Julien a découvert le parc national du W en 2009 lors d’un stage d’étude, BTS Gestion et Protection de la Nature, pour étudier l’impact du braconnage sur l’environnement. Depuis il est tombé amoureux du lieu et donne toute son énergie et son temps pour réaliser son projet à travers l’auberge des chutes de Koudou. Il s’est associé à Moussa, Prince des lieux, personnalité du pays qui partage ses idéaux. A ce jour, une première équipe est arrivée sur place pour affiner les missions de Mille Traces dans ce lieu. Elle y restera 13 jours. Le voyage en avion a permis de transporter 100 kg de matériel destiné : à équiper les gardes du parc, à aider à l’observation des animaux (piège-photos), à l’accueil des touristes…. La participation de l’association serait de concrétiser des propositions de séjours d’écotourisme ou d’éco-volontariat dans le but d’aider à la protection de la faune sauvage du parc W. L’équipe composée de Laure, Fred, Bernadette, Guillaume et Fabrice va prospecter pour mieux appréhender les lieux, les possibilités d’action. Elle aura aussi à étudier et établir des relations avec la population locale.

1207_MG_9803_Lion

0828_MG_2823_Guépards

Les commentaires sont fermés.