Projet Tigres

Femelle en centre de  soin.Au début de l’année 2015 Mille Traces a donné naissance à un pôle félin au sein duquel évoluent plusieurs groupes, dont un « groupe tigre de Sibérie» qui a pour vocation d’agir en faveur de la protection du Tigre de Sibérie.

Ce projet a été impulsé initialement par un bénévole de l’association. En effet, dans le cadre de son stage de licence professionnelle il a eu l’opportunité de partir sur le terrain à la rencontre des acteurs locaux de la protection du tigre de Sibérie en Russie. C’est à partir de cette expérience solide que nous avons pu cibler les différentes facettes sur lesquelles agir afin d’être le plus efficace possible. Le « groupe tigre » a donc décidé d’orienter ces efforts pour venir en aide à une petite réserve nommée l’’Ussuriysk.

Située au sud du lac Kanka, dans le Primorsky kraï, elle manque de moyens pour protéger efficacement ce grand carnivore en danger. Cette réserve à un rôle primordial pour la préservation du tigre de Sibérie, car elle fait la jonction entre deux populations de tigres. Il y a ainsi ce que l’on appelle un « corridor écologique » et est un atout indispensable pour le maintien de l’espèce. Il est donc nécessaire, et d’autant plus que les années passent, de préserver ces connexions entre les différentes populations, afin d’assurer une diversité génétique au sein de cette espèce.

La population de Tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) se maintient difficilement à 450 individus à l’heure actuelle. Ce carnivore est le plus grand des six sous espèces de tigres dans le monde. Si les parcs animaliers essayent d’en sauvegarder une partie en captivité, il est indispensable de penser aussi à sa population in-situ, c’est à dire dans l’Extrême Orient Russe. C’est là-bas, dans la région du Primorie que subsistent les quelques tigres de Sibérie, soumis aux menaces que l’Homme fait peser sur lui. Braconnage, déforestation, fragmentation des habitats, les causes sont multiples…

Cette force de la nature, cet emblème qui attise les passions et les rêves d’une grande partie des Hommes, aurait pu s’éteindre il y a quelques années sans l’aide d’une poignée d’entre eux.

C’est pourquoi, aujourd’hui le « groupe tigre » se mobilise pour venir en aide à cette espèce vulnérable.

Une partie des bénévoles devrait partir sur place pour compléter le travail de Tony. Le but de cette mission est d’aider les acteurs locaux (gardes, sentinelles…) en leur facilitant le suivi de population, la lutte contre le braconnage et toutes les diverses actions en la faveur de l’espèce. Le travail des bénévoles était de rendre compte des besoins de ces acteurs, comme la réserve. Des moyens de communications comme des téléphones satellites, des moyens de déplacements, voire des équipements de « bases » comme des chaussures. Les téléphones satellites serviront à assurer une meilleure communication au sein de la réserve et pourront permettre aux personnes sur place d’agir plus facilement et donc plus efficacement. Un projet participatif sur la plateforme Ulule est en train d’être mis en place avant les fêtes de Noël, le «groupe tigre» espère rassembler au moins deux mille euros en deux mois afin d’envisager au minimum l’achat de ces téléphones satellites, voire plus si la générosité dépasse nos attentes !

Les commentaires sont fermés.